Bally Peak Outlook

Bally Peak Outlook

Préserver les montagnes du monde.
Durée de la vidéo
Niveau sonore

Notre héritage alpin

Les liens qui ont toujours uni Bally à la montagne prennent leur source dans les origines alpines et la tradition avant-gardiste de la marque depuis 1851. Bally a toujours eu un profond respect pour la nature et l'environnement, du parrainage de l’équipe suisse des Jeux olympiques d’hiver de 1956 et des expéditions du début du XXe siècle menées par d'éminents alpinistes à l'image de Raymond Lambert et Lionel Terray, à la création des bottes Reindeer portées par Tenzing Norgay lors de la toute première ascension de l'Everest en 1953 avec Sir Edmund Hillary.

La fondation Bally Peak Outlook

En 2019, Bally a repris le chemin de l’Everest pour présenter son opération Bally Peak Outlook, qui comprenait une première expédition de nettoyage, reflétant l'engagement de la marque en faveur de la responsabilité sociale. Dans le cadre de cette expédition dirigée par l'activiste environnemental Dawa Steven Sherpa et son équipe d’alpinistes chevronnés, deux tonnes de déchets ont pu être récupérées du camp de base au sommet, dont plus de la moitié dans la « zone de la mort », avant d'être traitées de façon responsable par le comité de contrôle de la pollution de Sagarmatha.

En 2019, l'initiative Bally Peak Outlook a également collaboré avec l'alpiniste et auteur Jamling Tenzing Norgay, fils de Tenzing Norgay, pour son expertise culturelle et sa connaissance approfondie de la région. Nous sommes fiers de soutenir la Fondation Tenzing Norgay Sherpa, gérée par sa famille, qui propose des programmes éducatifs dans la vallée de Khumjung et dans la région himalayenne.

En 2020, Bally a formalisé son engagement à long terme pour la préservation de l'environnement en créant la fondation Bally Peak Outlook. Ayant pour mission de sauvegarder les environnements montagneux les plus fragiles au monde des effets néfastes du réchauffement climatique et du tourisme excessif, la fondation Bally Peak Outlook sensibilise le public sur les problèmes menaçant l'avenir de ces paysages extrêmes et responsabilise les communautés locales pour instaurer un changement positif.

Composée d'articles respectueux de l'environnement parmi lesquels des chaussures, accessoires et modèles de prêt-à-porter, la collection capsule Bally Peak Outlook a été lancée à l'automne 2020. 100 % des recettes serviront aux projets de préservation de la fondation. L'activiste et photographe de renom Michel Comte a capturé cette collection en édition limitée au cœur du glacier du Rhône en Suisse afin d'attirer l'attention du public sur les glaciers des Alpes.

L'engagement « 8x8000 mètres »

Depuis 1905, plus de 10 500 expéditions ont cherché à gravir les sommets de 8 000 mètres du pays, parmi lesquels l'Everest, selon la base de données himalayenne qui enregistre toutes les expéditions réalisées au Népal. Par conséquent, les camps de base comptent parmi les régions les plus peuplées des montagnes pendant la saison des expéditions et se retrouvent fréquemment pollués.

En raison de leur accès reculé et des conditions extrêmes qui y règnent, ces zones à fort trafic sont rarement nettoyées et accumulent des décennies de déchets polluant ainsi les glaciers himalayens qui fournissent en aval 800 millions de personnes en eau potable pour l'irrigation, l'énergie hydraulique et la consommation.

En septembre 2020, la fondation Bally Peak Outlook a lancé la première phase de son engagement « 8x8 000 mètres » visant à nettoyer les camps de base des montagnes népalaises culminant à 8 000 mètres d'altitude et formant cet écosystème à risque. Durant 47 jours, l'expédition menée par Dawa s'est déplacée d'ouest en est, collectant 2,2 tonnes de déchets dans les camps de base du Cho Oyu (8 188 m), de l'Everest (8 848 m), du Lhotse (8 516 m) et du Makalu (8 485 m). L'équipe a dû suivre des itinéraires alternatifs car les sentiers officiels étaient fermés en raison de l'épidémie de Covid-19.

Les événements sans précédents liés à la pandémie mondiale ont lourdement impacté le Népal, où le secteur du tourisme représente plus d'un million d'emploi et 7,9 % du PIB. Le projet de la fondation Bally Peak Outlook a permis de générer des revenus pour les communautés de la région himalayenne en embauchant des alpinistes, nettoyeurs, trieurs, emballeurs et porteurs professionnels, ainsi que des équipes d'aide dédiées sur chaque camp de base, toutes originaires de la région.

Visant à redonner aux pistes sacrées leur caractère immaculé naturel, la seconde phase de l'expédition « 8x8 000 mètres » se déroulera en 2021. Les équipes nettoieront les camps de base du Kanchenjunga (8 586 m), du Dhaulagiri (8 167 m), du Manaslu (8 156 m), de l'Annapurna (8 091 m) et de l'Everest pour la troisième fois.

Mettre à l'honneur les acteurs locaux

En raison de l'exigence de ce milieu naturel, environ la moitié de l'équipe de l'expédition « 8x8 000 mètres » était composée d'authentiques Sherpas. Ces derniers disposent d'une séquence génétique unique leur permettant de vivre et de travailler dans des environnements montagneux extrêmes. Afin de mettre en lumière la communauté himalayenne Sherpa, Bally a commandé une série de courts documentaires, consacrés à la première phase de l'expédition « 8x8 000 mètres » et à ses quatre sommets majestueux.

Racontés par ceux qui font le quotidien de la région, ces documentaires mettent notamment à l'honneur Yankila Sherpa, une entrepreneuse originaire d'Olangchung Gola et Naga Dorjee Sherpa, Sirdar de l'expédition (ou leader de la jeune génération) qui est né et a grandi dans le village de Khumjung.

Nos partenaires pour la préservation des montagnes

Occupant 25 % de la surface terrestre et fournissant 12 % de la population mondiale en eau potable, les environnements montagneux doivent faire l'objet d'une attention et d'un soin tout particuliers.
À l'origine d'expéditions dans d'autres montagnes, la fondation Bally Peak Outlook mène des programmes de préservation partout dans le monde.

Elle prévoit une expédition en haute altitude pour enlever les déchets des zones inaccessibles du Mont Fuji avec le Club Fujisan, ainsi que des initiatives en Tanzanie afin d'aider les gardes forestiers du parc national du Kilimandjaro à construire de nouveaux sentiers et à promouvoir un tourisme durable.

Depuis 2019, Bally soutient l’Union internationale des associations d'alpinisme (UIAA), et son Mountain Protection Award décerné chaque année. L’UIAA dirige des projets internationaux visant à améliorer la vie et les conditions des communautés montagnardes.

Ressources et lectures complémentaires