Durée de la vidéo
Niveau sonore

Préserver les montagnes

Découvrez le dernier film de notre expédition en Himalaya.

Les glaciers montagneux, à l'image de ceux des Alpes ou de l'Himalaya, fournissent 800 millions de personnes en eau potable pour l'irrigation, l'énergie hydraulique et la consommation. Ils comptent également parmi les indicateurs les plus importants et les plus visibles du changement climatique. À très haute altitude, les glaciers le long de la surface montagneuse deviennent de plus en plus fin et sont encombrés par des décennies de déchets accumulés et abandonnés.

Bally Peak Outlook Infographics

Afin de préserver ces environnements à risque, la fondation Bally Peak Outlook organise des projets d'envergure partout dans le monde. Les récentes initiatives de nettoyage dirigées par l'activiste environnemental et alpiniste Dawa Steven Sherpa ont permis de collecter deux tonnes de déchets du camp de base au sommet de l'Everest à 8 846,86 mètres lors de la première expédition en 2019, suivie par l'initiative « 8 x 8 000 mètres » qui vise à nettoyer les camps de base de huit montagnes himalayennes de 8 000 mètres afin d'aider les communautés locales à restaurer le paysage dans lequel elles vivent.

L'engagement « 8 x 8 000 mètres »

À l'automne 2020, la fondation Bally Peak Outlook a lancé la première phase de son engagement « 8 x 8 000 mètres » visant à nettoyer les camps de base des montagnes népalaises culminant à 8 000 mètres d'altitude. Durant 47 jours, l'expédition menée par Dawa Steven Sherpa s'est déplacée d'ouest en est, collectant 2,2 tonnes de déchets dans les camps de base du Cho Oyu (8 188 m), de l'Everest (8 848 m), du Lhotse (8 516 m) et du Makalu (8 485 m). L'équipe a dû suivre des itinéraires alternatifs car les sentiers officiels étaient fermés en raison de l'épidémie de Covid-19. Les déchets accumulés pendant des dizaines d'années, parmi lesquels des vieilles boîtes de conserve, des tentes cassées et des caisses en bois ont pu être collectés, triés, classifiés et transférés au comité de contrôle de la pollution de Sagamartha. Les piles et autres matériaux toxiques ont été envoyés au bureau de police de Katmandou pour une élimination sans risque.

Générant des revenus pour les communautés de la région himalayenne ayant massivement souffert des effets de la pandémie mondiale, l'expédition « 8 x 8 000 mètres » a embauché des alpinistes, nettoyeurs, trieurs, emballeurs et porteurs professionnels, ainsi que des équipes d'aide dédiées sur chaque camp de base. La seconde phase de l'expédition « 8 x 8 000 mètres » se déroulera en 2021. Les équipes nettoieront les camps de base du Kanchenjunga (8 586 m), du Dhaulagiri (8 167 m), du Manaslu (8 156 m), de l'Annapurna (8 091 m) et de l'Everest pour la troisième fois.

Mettre à l'honneur les acteurs locaux

En raison de l'exigence de ce milieu naturel, la plupart des expéditions Bally Peak Outlook dans l'Himalaya (et notamment l'équipe « 8 x 8 000 mètres ») sont composées d'authentiques Sherpas. Ces derniers disposent d'une séquence génétique unique leur permettant de vivre et de travailler dans des environnements montagneux extrêmes. Afin de mettre en lumière la communauté himalayenne Sherpa, Bally a commandé une série de courts documentaires, consacrés aux quatre premiers sommets majestueux de l'engagement « 8 x 8 000 mètres ».

Racontés par ceux qui font partie intégrante du quotidien de la région himalayenne, ces documentaires mettent notamment à l'honneur Yankila Sherpa, une entrepreneuse innovante et activiste des droits de la femme originaire d'Olangchung Gola et Naga Dorjee Sherpa, Sirdar de l'expédition ou leader de la jeune génération originaire du village de Khumjung. Citons également le leader de l'expédition Dawa Steven Sherpa, activiste environnemental passionné et entrepreneur dans le secteur du tourisme originaire de Katmandou, ainsi que Jamling Tenzing Norgay, alpiniste de renom et fils de Tenzing Norgay, vivant à Darjeeling.